Les verres et le service du vin au XVIIIeme siècle

A partir du XVIIIe siècle, les verres et le vin s'invitent à table avec un souci de raffinement et d'excellence.


Série de verres dit bourguignons en verre soufflé et gravé

Verre dit bourguignon et rafraichissoir à verre en faience XVIIIeme

Au XVIIIe siècle, tout comme aux siècles précédents, les boissons et les verres apparaissent rarement sur la table. A la table du roi, de la noblesse comme à celle de la grande bourgeoisie, les vins sont toujours présenté très frais. Ils sont disposés sur un buffet ou sur le sol dans des cuvettes ou des rafraîchissoirs garnis d’eau et de glace. Les verres sont également rafraichis dans des verrières aux bords crénelés. Les convives réclament à boire aux serviteurs qui leur apportent un verre et le remportent ensuite. Un même verre sert à deux ou trois convives.

A la campagne ou lors de soupers intimes, on déroge parfois à cette règle. Chacun a son verre devant soi, et l’eau et le vin sont sur la table. Pour ces repas alliant simplicité et convivialité, on dispose devant chaque convive un sceau en porcelaine ou en faïence, dans lequel il pourra reposer son verre après dégustation du vin ou des eaux parfumées. Et l’on place auprès de chaque homme par terre ou sur un serviteur muet, dans une cuvette ou un sceau, le vin pour servir ses voisins et ses voisines.

Comment marier l'histoire et l'art de vivre ? Vous pouvez encore trouver chez des antiquaires spécialisés ces verres qui faisaient la fierté de la table d'un grand bourgeois ou d'un gentilhomme. Tentez cette expérience unique de déguster un grand vin dans un verre du XVIIIe, léger comme l'air.


www.verreancien.com

Sophie Desclos le Peley - 06 09 82 14 33

© 2018 par VerreAncien. com

  • Facebook - Grey Circle
  • Pinterest - Grey Circle
  • Instagram - Grey Circle